Les élèves de la CPGE option musique nous font part de leurs impressions

Après une première période de travail, les élèves de la CPGE du Lycée Henri Martin nous font partager leur sentiment sur l’option musique en CPGE.

A travers une série de questions qui leur ont été posées, voici leur réponses :

QUESTION 1 : Quels sont, selon vous, les avantages d’une option musique en classe préparatoire ?

Max : « Je considère avoir une grande chance de pouvoir bénéficier des cours d’un professeur spécialiste qui permet d’apprendre autant qu’en suivant un simple cursus universitaire de musicologie. De plus les nombreuses activités qui viennent s’ajouter en complément aux cours, comme les collaborations avec le CNSMD, rencontres professionnels, master class ou encore les enregistrements et créations sonores enrichissent particulièrement l’étude et permettent la découverte de nombreux domaines. »

Mathilde : « L’avantage d’une option musique en prépa est que l’enseignement pluridisciplinaire se couple très bien avec l’étude de la musique notamment sur le plan théorique. En ce qui concerne la partie pratique, elle permet d’offrir un approfondissement voir la découverte de nouvelles notions qu’on peut mettre en relation avec la pratique intsrumentale et l’écoute musicale. »

Quentin : « Etre en option musique CPGE, c’est élargir ses connaissances musicales et enrichir sa culture personnelle, mais c’est découvrir de nouvelles facettes d’un domaine que l’on croit bien connaitre. Dans ce cours, on ne se contente pas uniquement d’étudier chronologiquement les différentes périodes de l’Histoire de la musique, il s’agit plutôt d’étudier la musique sous plusieurs angles : écriture, harmonie, commentaire d’écoute,…(et bien d’autres). Avec un effectif peu surchargé contrairement à la FAC de musicologie, le professeur peut s’intéresser plus particulièrement au cas par cas quand telle ou telle chose n’a pas été comprise par un élève. »

Léopold : « L’avantage principal d’une option musique en classe préparatoire est bien entendu le fait de conserver un certain éclectisme au niveau des disciplines étudiées, un panel de matières en quelque sorte retardant une spécialisation trop rapide vers une matière qui ne conviendra pas forcément à notre choix de carrière futur. En effet, cette option est très ouverte car elle se subdivise en deux catégories distinctes : à savoir l’aspect plus théorique de la musique (le commentaire d’écoute, l’écriture par exemple) et l’aspect plus historique mettant l’accent sur l’histoire de la musique mais aussi sur l’aspect sociologique de la musique. »

Marie-Sophie : « L’option musique en classe préparatoire permet de suivre des cours de haut-niveau, tout en bénéficiant de l’enseignement de plusieurs matières qui permettent d’acquérir une meilleure culture générale et de faire des parallèles entre les différents cours. Elle permet aussi de bien discerner son choix, à savoir si l’on souhaite réellement poursuivre dans la musique (à l’université ou ailleurs) ou si cette option sert à parfaire nos connaissances musicales. »

Solenn : « L’option musique en classe préparatoire me permet de confirmer des bases et les approfondir, que ce soit en culture musicale et en théorie de la musique, en analyse et même en écriture. »

QUESTION 2 : Pourquoi avez-vous décidé de venir suivre une formation en classe préparatoire au lycée Henri Martin ?

Léopold : « Le choix du lieu a été rapide. En effet, venant de la Marne (département frontalier de Saint-Quentin), le lycée Henri Martin m’a permis de ne pas trop m’éloigner de mon domicile. Mais l’aspect géographique n’est pas le plus important : les portes ouvertes ont été déterminantes dans mon choix. En effet, un accueil chaleureux et nous a été offert l’année dernière et il est évident que cet accueil le sera encore cette année (voire davantage). Les professeurs et les élèves l’an dernier nous ont mis en confiance, et nous ont fait tout de suite remarquer une certaine convivialité et une solidarité dans la prépa, une chose rare qu’on ne trouve pas dans les prépas prestigieuses où « l’ambiance de concours » se fait plus ressentir. L’option musique a été très attirante de par son programme, et les portes ouvertes ont été le fruit (personnellement) d’une mise en confiance m’incitant à choisir la voie des classes préparatoires. »

Loris : « La classe préparatoire d’Henri Martin est une manière de travailler dans la continuité du lycée tout en étant étudiant. Dans cette prépa de proximité, l’ambiance de travail est bonne et les professeurs sont à notre écoute, ce qui constitue un atout pour réussir ses deux années de CPGE. »

Mathilde : « Je tenais à avoir un enseignement pluridisciplinaire afin de garder le plus de portes ouvertes et aussi acquérir des bases solides pour m’armer pour le futur. Le choix du lycée Henri Martin a été orienté justement par l’option musique. »

Max : « La spécialité musique fût la seule raison. »

Quentin : « Je suis venu suivre une formation en classe préparatoire au lycée Henri Martin principalement pour sa particularité qu’est la spécialité « Musique », car n’étant pas encore certain de m’engager définitivement sur la voix de la musicologie, je découvre et découvrirai de nouveaux débouchés, qui ne me laisseront pas indifférents quant au choix de mon avenir professionnel. »

Solenn : « Je suis de Charleville-mézières, et le lycée Henri Martin est le lycée le plus proche me proposant cette formation. De plus, j’ai eu lors des portes ouvertes une bonne impression du cadre, qui se confirme aujourd’hui. »

QUESTION 3 : Quels sont vos objectifs professionnels à court ou à long terme ?

Loris : « J’ai pour principal objectif d’intégrer une école de journalisme au terme de ces deux années de CPGE littéraire. »

Léopold : « Mes objectifs personnels sont encore très flous comme un grand nombre des élèves au début de l’année d’Hypokhâgne. J’hésite encore à me diriger vers l’Histoire ou vers la Musique voire faire un double cursus pour éventuellement me spécialiser dans l’Histoire de la Musique. Je suis également féru d’écriture en ce qui concerne le domaine musical, et aimerait donc m’orienter éventuellement vers une école d’arrangement. J’aime beaucoup la Géographie également et me trouve donc en ce moment même dans une période d’hésitation devant toutes ces matières intéressantes, que l’on découvre à part entière lorsque l’on arrive en classe préparatoire. »

Marie-Sophie : « Je souhaiterais intégrer l’Ecole Spéciale Militaire de Saint Cyr, ou alors intégrer une faculté d’histoire pour ensuite présenter le concours d’entrée à l’Ecole des Officiers de la Gendarmerie de Melun. Bref, rien de très musical dans tout cela. »

Mathilde : « Je n’ai pas encore de projet professionnel défini et c’est pour ça que j’ai choisi de faire prépa. »

Max : « Je suis intéressé par l’histoire de la musique, le journalisme, les métiers de la culture au sens large c’est à dire que les concours du ministère de la culture m’intéressent vraiment mais également tous les métiers autour du spectacle comme gestion de salles etc… »

Quentin : « Cela fait 10 ans que je me voue à la musique, mais j’hésite encore à me lancer définitivement dans la filière musicologique. La prépa’ option musique me permet donc de découvrir de nouveaux débouchés, de nouvelles idées qui pourraient influencer mon choix définitif de carrière professionnelle. »

Solenn : « Je souhaite travailler dans l’enseignement, le journalisme ou la politique. »

QUESTION 4 : Ayant fait le choix de prendre l’option musique, quelles sont vos attentes par rapport à cette classe ?

Léopold : « J’attends de cette classe qu’elle solidifie ma culture générale, ma culture musicale, historique et sociologique. J’ai choisi cette option aussi pour progresser en matière de composition. J’espère évidemment qu’elle me prépare aux concours qui peuvent par la suite, éventuellement, m’ouvrir les portes à des écoles prestigieuses ou à des cursus de facultés intéressants. »

Loris : « J’ai voulu suivre l’option musique dans le but d’acquérir une solide culture musicale qui s’ajouterait à l’enseignement littéraire de la CPGE, ainsi que pour trouver un épanouissement et un équilibre dans mon travail en classe préparatoire, bien qu’elle suppose un effort supplémentaire évident. Ma passion pour la musique m’a grandement incité à choisir cette voie car celle-ci me permet d’intégrer pleinement la musique à mes études supérieures. »

Marie-Sophie : « Ce que je souhaite par dessus tout pendant cette année d’option musique, c’est apprendre les différentes techniques d’écriture, parfaire mon oreille qui a beaucoup oublié depuis 3 ans que je ne fais plus de solfège et acquérir une bonne connaissance de l’histoire de la musique. »

Mathilde : « J’attends de l’option musique une ouverture et une approche de la musique un peu différente de celle que j’ai pu avoir dans ma pratique musicale. Je voulais comprendre, savoir le pourquoi du comment de la musique, découvrir de nouvelles notions, de nouvelles musiques, faire des projets musicaux… »

Max : « Personnellement je suis beaucoup plus intéressé par les études historiques, esthétiques et sociologiques de la musique (cours du lundi) et mes attentes sont comblées. »

Quentin : « J’espère qu’à l’issue de ces deux années de classe préparatoire, je ne serai plus indécis quant à mes projets futurs professionnels. Je souhaite acquérir avec la classe prépa une méthode de travail et une culture diversifiée. »

Solenn : « Je souhaite en sortir avec une culture solide qui sera un plus dans l’avenir. »

QUESTION 5 : En quoi estimez-vous utile la formation de l’option musique en classe préparatoire pour votre avenir ?

Léopold : « J’estime utile cette option car elle apporte une culture solide, des connaissances sur d’innombrables concepts musicaux, faisant même des liens avec d’autres matières comme l’Histoire, la Philosophie, la Littérature ou l’Art en général. Pour mon avenir elle me permet d’apprendre à travailler, à m’organiser, à être efficace et à acquérir des bases plus que solides si je veux rejoindre un cursus de Musicologie. »

Mathilde : « Je ne me destine pas à la musique mais la musique fait clairement partie de ma vie et de mon éducation et c’est pour ça que j’ai voulu approfondir mes connaissances et ma culture dans ce domaine. »

Max : « Elle me  permet d’avoir une connaissance de tous les styles ainsi qu’un réel regard critique et averti sur la musique qui est ma seule réelle passion. »

Merci à eux pour leur contribution !!!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s